Travail de vitesse au football

9 août 2017 - 11:08

Après avoir vu pourquoi il est très important de débuter la préparation physique par l’endurance (voir l’article), attardons-nous sur la vitesse. Plusieurs études montrent qu’un footballeur sprinte en moyenne entre 15 et 20 mètres, ce qui est logique, un stade mesure 105 x 68m. Simplement, la notion de vitesse est assez générique, on va donc s’attacher à la définir, à expliquer comment la travailler et les différentes formes de travail qui existe.

 

Qu’est-ce que la vitesse ?

La vitesse regroupe notamment la vitesse de réaction et la vitesse d’action. Il suffit de regarder une finale de 100m lors d’un meeting pour se rendre compte que certains sprinteurs partent très vite (notion de réaction) et d’autres ont une vitesse de pointe plus grande (notion d’action). Les deux « vitesses » sont à travailler, nous dirons même que la vitesse de réaction reste prioritaire au football car les sprints sont courts. Nous verrons donc  comment les travailler.

 

Comment travailler la vitesse au football ?

En préambule, la vitesse se travaille qualitativement et non quantitativement ! Concrètement, les joueurs vont être mis à rude épreuve pendant le travail donc il faut faire peu mais bien. Rien ne doit être le fruit du hasard : groupe de niveau, vitesse de course, nombre d’enchainement, distance…

Vitesse de réaction 

Il existe un grand nombre d’exercices, le principe est que le joueur ne doit rien anticiper. Pour cela, vous pouvez jouer sur les couleurs (départ arrêté ou trot léger puis sprint court (5m) vers un plot de couleur par exemple) ou sur les sons (gauche / droite / devant / derrière). Nous insistons sur le fait qu’il ne doit y avoir aucune routine dans l’ordre des consignes.

Vitesse d’action

Les traditionnels exercices de VMA sont intéressants pour cette partie avec les 15/15, 30/30 (pas grande utilité d’aller au-delà). Il faut juste garder en mémoire les temps de travail, un 30/30 se fait sur 8 minutes d’effort soit 16 accélérations. Un travail de 15/15 se fait sur la même durée d’effort mais en coupant avec une pause (course allure modérée) soit 2 séries de 12 à 14 x 15/15.

 

Avec ou sans ballon le travail de vitesse au football

Même si nous sommes un peu à contre-courant, nous affirmons que dès qu’un ballon est introduit, la part de technicité grignote sur le physique. Et plus le joueur va vite, plus la technicité prend de l’importance au détriment du travail physique pur. Pour cette raison, tout travail physique doit, selon nous, se faire sans ballon. Alors oui Guardiola ne fait quasiment que du ballon mais la qualité technique des joueurs est supérieure (sans manquer de respect à vos joueurs)…

 

Je veux plus détails sur la préparation physique.

Commentaires